La Chinese Business Chamber organise un forum au Jin Fei vers le 19 octobre

0

“Nous allons voir ce que le ministère des Finances avec les différents programmes préconisent à l’intention de nos membres. Outre les gros business, il y a le secteur du textile, les supermarchés, l’Offshore, le secteur manufacturier, des experts comptables…C’est cela notre force”, confie  le président de la Chinese Business Chamber (CBC), Antoine Kon-Kam King, à Inside News.

“Récemment, nous avons eu une réunion avec des représentants du ministère des Finances qui nous ont informés de toutes les incitations fournies par le gouvernement pour aider les entreprises à atténuer l’impact de Covid 19, dans le cadre de la Banque de développement de Maurice, PME Business, Innovations Funds, Bank of Maurice, etc. Nous avons décidé d’organiser une conférence / atelier de suivi vers le 19 octobre (à confirmer) sur toutes ces incitations conjointement avec le ministère des Finances, la Chambre de commerce chinoise, le Rotary Club et JinFei et d’autres qui devraient être bien fréquentés”, déclare-t-il.

Conseil de développement économique

S’agissant du Conseil de développement économique, Antoine Kon-Kam King dit avoir également rencontré récemment, Arvind Radhakrishna, chef de l’unité commerciale stratégique de sensibilisation mondiale, et Hans Seesaghur, représentant en chef de l’EDB pour la Chine pour discuter de la coopération dans divers secteurs. “Une fois les frontières plus ouvertes, nous prévoyons de diriger une délégation de la SRC en Chine conjointement avec l’EDB pour explorer les opportunités de commerce et d’investissement dans l’économie maritime (y compris l’aquaculture), l’immobilier, les services financiers offshore, les services informatiques, la logistique hub pour l’importation / l’exportation”, affirme-t-il.

Il fait remarquer que la Chinese Business Chamber qui représente les intérêts des membres auprès des autorités gouvernementales et non gouvernementales, favorise les liens et les affiliations entre d’autres associations commerciales et professionnelles, assure la promotion des activités, au niveau local et à l’étranger, au profit des entreprises et des secteurs professionnels. Recevoir des délégations commerciales d’outre-mer et diriger une délégation à l’étranger. MoU (Memorandum of Understanding) avec de nombreuses chambres de commerce et entités en Chine, en Asie du Sud-Est et en Afrique. Environ 330 membres composés d’entreprises (tous secteurs: Détaillants: Albert Trading, Lising & Co, Super U, Intermart; Fabrication: Sunny, Lam Po Tang, etc.) et de professionnels (comptables, avocats, entreprises off-shore).

En marge des célébrations marquqnt la Fête de la Fête de la Lune, le président de la CBC dit profiter de souhaiter à tous les Mauriciens une heureuse fête de la mi-automne qui est la deuxième fête la plus importante pour les Chinois et les Chinois d’outre-mer. 

Accord de libre-échange avec la Chine

Affirmant que la Chine a relativement bien géré Covid 19 par rapport à d’autres pays, Antoine Kon-Kam King soutient que son économie “devrait croître de 2% en 2020 et rebondir beaucoup plus fort en 2021”. Il est logique d’examiner les opportunités d’investissement de la Chine. Également avec la ratification imminente de l’accord de libre-échange avec la Chine au début de 2021 qui a été signé vers la fin de 2019, nos exportateurs pourront bénéficier de cet accord, par ex. La bière Phoenix, le thé Kuan Fu et le rhum spécialisé sont déjà exportés vers la Chine”, énumère-t-il.

De même, il rappelle que 50 000 tonnes de sucres seront également exportés vers la Chine. “Le Specialized Sugar aura un marché. Nous devrions tirer parti de nouveaux canaux de vente en ligne comme Alibaba / Taobao et JD.com et utiliser des influenceurs sociaux pour commercialiser les produits de niche de Maurice. Nous devons également voir comment nous pouvons tirer parti de l’ALE pour le commerce import / export avec l’Afrique”, argumente Antoine Kon-Kam King.

The Belt and Road Initiative

S’agissant de l’initiative de la ceinture et de la route (“Belt and Road Initiative” (BRI, ou B&R [1]), anciennement connue sous le nom de One Belt One Road (en chinois ou OBOR en abrégé, est une stratégie globale de développement des infrastructures adoptée par le gouvernement chinois en 2013 pour investir dans près de 70 pays et organisations internationales. Le président de la CBC déclare que Belt fait référence à la route terrestre de la route de la soie vers l’Europe et Road fait référence à la 21e route maritime maritime via l’océan Indien vers l’Europe.

“Maurice peut bénéficier du financement de nos infrastructures, par ex. développement de notre port pour en faire un véritable port régional. Il favorise également le commerce entre les pays de la BRI. Malheureusement, Maurice n’est pas signataire de la BRI pour des raisons géopolitiques. Cependant, Maurice et la Chine ont de très bonnes relations diplomatiques à long terme et nous pouvons tirer des avantages de la BRI in Trade même si nous ne sommes pas signataires”, a affirmé Antoine Kon-Kam King.

Il rappelle que la CBC a signé un protocole d’accord avec la Chambre de commerce internationale de la Route de la soie basée à Xian, en Chine, pour promouvoir le commerce dans ce domaine.

Share.

About Author

Comments are closed.